5 préjugés à l'entrepreneuriat féminin

5 préjugés à l'entrepreneuriat féminin

Dans un monde où les femmes sont sous-estimées, il n'est pas étonnant que les plus prospères et les plus fortes soient jugées. Tel est le cas des entrepreneurs féminins qui font face à toute sorte de jugement de la part des hommes, et parfois, des femmes également. Bien entendu, certaines préconceptions sont beaucoup plus émises par rapport à d'autres. Voici 5 préjugés que les femmes qui entreprennent rencontrent le plus fréquemment.

Elles ne savent pas se diversifier

La plupart des détracteurs des femmes qui ont réussi à entreprendre pensent que ces dernières ne sont pas en mesure de se diversifier. En effet, elles sont pour la plupart traitées comme des personnes qui ne sont pas en mesure de varier leur secteur d'activité. Autrement dit, les femmes ne se tournent exclusivement que vers un seul domaine.

Même si on ne connaît pas les raisons pour lesquelles ces femmes sont considérées comme telles, les détracteurs considèrent que lorsqu'une entrepreneure s'investit dans un domaine, les autres femmes qui entreprennent s'orientent vers le même secteur. Bien entendu, il va de soi que cela n'est absolument pas le cas, car les femmes sont très polyvalentes.

Elles doivent être maternelles

Lorsqu'un femme attend un enfant, cette dernière doit consacrer un certain temps à son repos et à ses soins. Il en va de même pour les soins du nouveau-né, ce qui justifie les congés de maternité. Même si on pourrait comprendre que de telles conditions sont indispensables, il n'en demeure pas moins que les femmes ne sont pas invalides dans cette période.

Rien n'empêche en réalité une femme d'entreprendre,alors qu'elle est enceinte ou qu'elle est une nourrice. L'entrepreneuriat est un choix de vie qui peut permettre d'allier travail et maternité. Autrement dit, une femme qui entreprend aura la possibilité de gérer son temps comme elle l'entend. Cela lui permettra de prendre soin de son enfant, tout en réalisant son rêve.

Elles n'ont pas suffisamment d'expérience

Le préjugé selon lequel les femmes n'ont pas suffisamment d'expérience pour entreprendre est de loin le plus rencontré. Pour entreprendre, il est non seulement important d'être expérimenté, mais également assez mature. Pour beaucoup, les femmes entrepreneures ne remplissent pas ces critères. C'est d'autant plus vrai lorsque ces dernières ne dépassent pas la trentaine.

Cela peut être dû au fait que les femmes sont généralement considérées comme des personnes moins compétentes. Elles occupent d'ailleurs moins de postent à responsabilité dans les entreprises à cause de ce préjugé. Ainsi, certains jugent parfois à tord qu'elles manquent d'expérience pour se lancer dans des projets de grande envergure. Il va de soi que plusieurs entrepreneures ont prouvé le contraire.

Elles n'ont pas de bonnes idées

Beaucoup de personnes pensent que les femmes qui entreprennent n'ont pas de bonnes idées. Cela conduirait au fait que leur projet ne durera qu'un certain temps. Elles ne sont donc pas aussi crédibles que les hommes dans ce secteur. Cependant, des femmes comme Antoinette Fouque ne s'inscrivent pas dans cette catégorie.